Psychothérapie Rennes

06 89 38 51 48

S'inscrire à la newsletter

Dépression

Ces activités qui donnent du sens à notre vie… exit la dépression !

01 Fév 2018

Précisions sur la prestation appelée « Trouver sa mission de vie »

En ce début d’année 2018, j’ai développé une prestation que j’ai intitulée « trouver sa mission de vie » (voir page contact et tarifs). J’ai brièvement présenté cette prestation dans un premier article.

Pour cette prestation, j’ai mis en place un « protocole » pour une consultation, basée sur les échanges et vous aidant à écouter votre voix intérieure, cette sagesse profonde qui sait ce qui est bon pour nous.

Comme beaucoup d’entre nous je suis parfois influencée par le vocabulaire « dans l’air du temps », les slogans peut-être un peu aguicheurs. Puis je suis tombée sur une vidéo d’Isabelle Padovani (lien vers son site), spécialiste en communication non violente et enseignante, qui m’a fait prendre du recul. Et j’ai eu peur d’être mal comprise.

Pour visionner la vidéo d’Isabelle « Comment savoir quelle est ma mission de vie », suivez ce lien.

Une prestation qui ne vise pas à nourrir notre ego

Je tiens donc à préciser ici que lorsque je propose une séance pour trouver « sa mission de vie », en réalité il ne s’agit pas d’une séance pour nourrir votre ego, mais bien une séance pour revenir à ce qui vous met en joie. De nombreuses approches thérapeutiques et spirituelles actuelles flattent en réalité notre ego, nous faisant croire que nous avons une personnalité exceptionnelle, d’incroyables talents que nous ne parvenons même pas à imaginer, une mission unique au monde.

Ceci est probablement vrai pour certaines personnes. Mais je n’ai pas une vision du monde qui ferait que nous soyons tous extraordinaires. Je pense plutôt que toute vie, quelle qu’elle soit, et quelque soient nos réalisations, mérite d’être vécue. Ce qui me paraît important est de la vivre en conscience, et le plus heureux possible. Certains la vivront dans l’humilité, d’autres sous les feux de la lumière médiatique et du succès. Ces modalités d’expression de notre être ne changent rien à la qualité de la conscience qui grandit à l’intérieur de nous.

Je pense qu’une recherche egotique de mission de vie est une démarche superficielle pour combler des blessures narcissiques profondes, de la mauvaise façon.

C’est la raison pour laquelle il me paraît important de préciser que je propose ce type de prestation préférentiellement au cours de mes accompagnements, pas en une seule séance « miracle ». Car s’il y a un problème narcissique, un manque de confiance ou d’estime de soi, aller trop vite vers une réalisation « supérieure » s’appuierait sur des bases non solides et serait probablement voué à l’échec au final. Pour moi, il est donc important de travailler d’abord les aspects profonds de la personnalité, l’estime, la confiance, le désir de vie. 

Quelles ont été mes influences pour développer cette prestation ?

Ceux qui me suivent sur ce blog le savent : mes influences de réflexion et sources d’inspiration sont multiples. Elles vont de la psychologie à la philosophie existentialiste, en passant par la spiritualité.

La source d’inspiration de la trame de cette prestation est Deepak Chopra. D’origine indienne et de nationalité américaine, Deepak Chopra est un penseur, conférencier et écrivain à succès sur les thèmes de la spiritualité et de la médecine alternative (voir plus sur Wikipedia).

Il nous parle de Dharma, terme sanskrit important dans les spiritualités indiennes. Ce terme regroupe plusieurs significations, mais Deepak l’utilise le plus souvent dans le sens de « life purpose », donc « but de notre vie », ou « mission de vie ». Voilà donc la raison profonde pour laquelle j’ai utilisé ce terme au départ.

Ce dharma se trouve dans le silence, lorsqu’on écoute notre voix intérieure. Nous y avons tous accès. Je suis simplement une aide pour aider mes clients à écouter cette guidance intérieure. 

La notion de dharma est expliquée dans le septième chapitre de cet ouvrage « Les sept lois spirituelles du succès« . C’est une des notions à connaître lorsqu’on souhaite développer le succès dans sa vie, être heureux, ce que d’autres nomment « aligné ». En deux mots il s’agit de consacrer notre vie à ce qui nous fait vraiment vibrer, plutôt que de la remplir d’activités qui deviennent vides de sens du type « métro-boulot-dodo » (sans compter enfants, repas, ménage, ça c’est mon clin d’œil de femme et mère ;-).

Je reproche simplement à cet ouvrage de faire croire aux gens qu’on doit vivre de notre passion.  Parfois cette approche me paraît un peu idéaliste ou simpliste (c’est bien dans la culture américaine qui prône que tout est possible, qu’il faut réaliser ses rêves !). A titre personnel par exemple, une de mes activités préférées est l’écriture, mais ce n’est pas cela qui me fait vivre, en dehors du fait que les articles de ce blog attirent quelques clients qui ont envie de me faire confiance pour les accompagner vers leur mieux être.

Du coup par rapport à ce type de référence, et en restant toujours dans la culture indienne, je m’inspire aussi des notions spirituelles issues de la sagesse des yogi indiens. L’ouvrage moins médiatique du guide spirituel et yogi Paramhansa Yogananda (en savoir plus sur wikipedia) me paraît à ce niveau plus modéré. Tout en mettant également l’accent sur la méditation, la spiritualité et sur notre « mission de vie », il intègre le fait qu’on n’arrive pas toujours à faire de cette mission un gagne pain.

 

Ceci dit, je ne suis pas uniquement inspirée par les approches spirituelles. Je me nourris également des approches philosophiques plus proches de ma culture européenne. Pour revenir à de la psychologie positive, au final j’aime beaucoup la notion « d’activité autotélique« , développée par le psychologue hongrois Mihaly Csikszentmihalyi (en savoir plus), qui lui parle plutôt de « voix du bonheur ».

Ce livre « Vivre : ma psychologie du bonheur »est un peu moins « commercial » actuellement (toutes les modes passent !), mais j’apprécie que l’auteur relie l’état de bonheur non pas au succès comme pour les auteurs précédents, mais plutôt à un état de joie intérieure, de satisfaction et de fluidité mentale, générateurs du sentiment global de bien être profond. 

 

Seulement voilà, « trouvez votre activité autotélique », ça parle moins aux gens . Et « comment être heureux », c’est un peu vague ! 

La dépression par absence de sens

Pour conclure, un dernier mot sur la dépression.

Je reçois beaucoup de gens vraiment malheureux, auxquels on peut parfois diagnostiquer une dépression en raison des symptômes médicaux. Lorsque je les reçois, ils sont ou non sous antidépresseurs, mais reconnaissent que la molécule n’a pas d’effet sur eux. Simplement, le médecin ne sait pas comment résoudre leurs symptômes, et donne ce qui est à sa disposition.

Selon moi, il y a aujourd’hui beaucoup de « dépression de sens« , c’est à dire que la personne ne trouve pas de sens à sa vie, qui ne lui procure plus de joie. Typiquement la personne vit seule ou avec un partenaire qu’elle n’aime plus, et remplit sa journée d’un métier qui l’ennuie. Dans un premier temps, on peut s’investir dans la parentalité, source de grandes joies, et cela permet d’éprouver un certain sentiment de bonheur familial. Mais il arrive un moment où les enfants grandissent, ou alors tout simplement on vieillit. A ce moment là nos activités vides de sens se referment sur nous comme des prisons. 

Il est très difficile d’en sortir, car ces prisons sont aussi nos zones de confort, et c’est bien pour cela qu’on y reste. Il faudra alors beaucoup de courage pour sortir de cet état dépressif auquel on s’est identifié pour trouver une raison à cette absence de joie, et aller enfin vers les activités qui nous rendent heureux, nos activités-sens.

Je vous invite à lire les témoignages de celles et ceux qui ont franchi le cap avec moi, sur ma page témoignage. Exit la dépression par absence de sens !

Constitution d’un groupe anonyme de soutien et d’entraide pour personnes souffrant de déprime

23 Sep 2015

 LES RENCONTRES AU COIN DU FEU

Au Sud de Rennes

groupe dépression

Je mets en place un groupe anonyme de soutien  et d’entraide pour personnes souffrant de déprime.

Pour une première prise de contact sans engagement, une réunion d’information aura lieu le

Jeudi 15 octobre de 18 à 19h

au 104 Lourme, 35230 Orgères

Voici les idées de départ sur lesquelles nous pourrons nous baser :

Principes de ce groupe :

  • Anonymat (on ne révèle pas son identité)
  • Confidentialité (ce qu’on dit ne sort pas du groupe)
  • Bienveillance (on garde un esprit positif, tourné vers les solutions, et non vers la critique)
  • Convivialité (pour avoir du plaisir à se retrouver)
  • Ecoute (on écoute l’autre sans aucun jugement)
  • Entraide et soutien (on est là pour soutenir son voisin !)
  • Assiduité (un groupe ne fonctionne que si on est plusieurs)
  • Motivation (c’est le gage de toute démarche pour aller mieux)
  • Détente et rire (on est là pour se faire du bien, le rire offre une réelle prise de recul sur les situations difficiles !)

Déroulement des rencontres :

  • Temps d’écoute et d’échanges entre les participants
  • Analyses, études, connaissances des méthodes naturelles de lutte contre la dépression, apportées par l’animateur : car mieux connaître le problème donne des armes et du recul pour s’en détacher !

Modalités :

Séances d’une heure, en fin de journée (vers 18-19 h ?)

Fréquence : toutes les deux semaines ?

Les jours et la fréquence seront déterminés avec les premiers participants

5 €/séance ?

A Orgères

 

En raison du nombre de places limité, merci de me signaler votre présence en m’appelant au 06 89 38 51 48 ou en m’envoyant un mail à contact@sophroanalyste-rennes.fr

Ces rencontres ne se substituent pas à un suivi médical auprès d’un professionnel de la santé

 

Préparation à l’automne-hiver : comment prévenir la dépression saisonnière ?

02 Sep 2015

En médecine ayurvédique, de même qu’en médecine chinoise, la saison automnale se prépare dès la fin du mois d’août, notamment pour ceux qui souffrent de dépression saisonnière.

Droit d'auteur: evdoha / 123RF Banque d'imagesBien que les causes précises de cette forme de dépression soient mal connues, la diminution assez rapide de la durée d’ensoleillement semble jouer un rôle important. Comme vous pouvez le constater, nous avons déjà perdu plusieurs heures d’ensoleillement par jour par rapport au solstice d’été ! Les symptômes de manque d’énergie, de tristesse, d’irritabilité et de troubles du sommeil débutent en automne et se poursuivent en hiver.

Ce type de dépression se soigne par la psychothérapie. Certaines personnes peuvent être sensibles à la luminothérapie.
Si ces deux approches sont le plus souvent préconisées, il est également possible de minimiser ce syndrome par une adaptation de notre hygiène de vie. Du fait de l’effet de la lumière, penser à faire de longues marches dehors, ces lux là sont 100% naturels et gratuits, procurent de l’oxygène pour le cerveau et une saine fatigue à notre corps !

Les apports de la médecine ayurvédique

Droit d'auteur: <a href='http://fr.123rf.com/profile_luceluceluce'>luceluceluce / 123RF Banque d'images</a>La médecine ayurvédique propose des solutions, mais celles-ci dépendent du type de constitution. L’automne est la saison du type Vata, et de ce fait les personnes de ce type peuvent voir leur équilibre perturbé. (Les personnes de type Vata sont souvent assez maigres, énergiques, créatives, à tendance nerveuse).

 

 

 

Un salon de médecine ayurvédique à Rennes

Pour connaitre votre type, si cette médecine ancestrale vous intéresse, je vous oriente vers une consultation spécialisée.
Sur Rennes, vous pouvez consulter Isabelle Hernandez, de l’Institut Ayam, spécialisé en ayurveda. Pour visiter le site de cet institut, cliquez ici.

Par exemple, pour ce type de constitution, il vous sera recommandé :
– d’éviter d’avoir froid
– d’utiliser des épices qui réchauffent l’organisme
– de faire des repas copieux et énergiques
– de vous reposer
– de faire des pauses dans la journée
– et également d’huiler votre corps à l’aide d’huile tiède, plusieurs fois dans la semaine.

Isabelle peut aussi vous conseiller sur des exercices de yoga, de purification de changement de saison. N’hésitez pas à la contacter !

Et pour l’aspect psychothérapie, je suis à votre écoute !

Références 

Pour une introduction à l’ayurveda, l’évaluation de votre constitution, une explication globale des grands principes de la médecine ayurvédique, des conseils généraux pour maintenir la santé à travers votre rythme de vie, votre alimentation, quelques exercices physiques, le sommeil, je recommande la lecture du « livre de l’ayurveda, Le guide personnel du bien-être » de Judith H. Morrison, aux éditions Le courrier du livre.

Pour aller plus loin, les ouvrages du Dr David Frawley sont des références dans le domaine.
Lire par exemple « La santé par l’ayurveda », aux éditions Turiya, ou encore « Yoga & Ayurveda, Autoguérison et Réalisation de Soi ».

Older Posts
Translate »